Villes
Melnik
Bulgaria


Situation: La ville de Melnik se trouve à environ 180 km au Sud de Sofia et à 23 km de la ville de Sandanski, au pied de la montagne Pirin.

Population: 250 habitants. Melnik est la plus petite ville de Bulgarie, mais elle est si attrayante que le nombre de touristes et de visiteurs dépasse souvent celui de ses habitants.

Histoire: La ville est fondée dans l`Antiquité par les Thraces. Au VIe siècle ici s`installent les Slaves, qui donnent à la bourgade le nom de Melnik, qui vient du mot slave mel (terres sablonneuses). En 864 la ville entre dans le territoire de l`état bulgare. Au début du XIIIe siècle l`administrateur des Rhodopes de l`Ouest Aleksi Slav (neveu des rois Assen, Petar et Kaloyan) se proclame souverain indépendant, détache ses terres de la Bulgarie et prononce Melnik sa capitale, en transformant la ville en forteresse imprenable et en centre commercial et culturel dune grande importance. Après que la Bulgarie soie tombée sous le joug ottoman en 1395, la ville déchoie, mais pendant l`époque de lÉveil national elle sépanouit de nouveau. La renaissance de la ville est due à la production du fameux vin de Melnik exporté dans toute l`Europe, surtout en Angleterre et en Autriche. Dans la période XVIIe-XIXe siècle la production de vin et de tabac transforme Melnik en un centre commercial florissant avec plus de 25 000 habitants. Y sont édifiés plus de 1300 maisons, 70 églises et 4 monastères. La ville possède une riche bibliothèque et développe une intense activité littéraire et culturelle. Après la guerre russo-turque, Melnik reste hors des territoires libérés. Après le traité de Berlin (1879) Yané Sandanski y installe le centre de lorganisation révolutionnaire macédonienne tandis que la cité continue à prospérer grâce à ses viticulteurs, et, notamment, Manolis Kordopoulos qui y introduit des méthodes de vinification étudiées en France. Suite aux guerres balkaniques, Melnik entre de nouveau dans les frontières de la Bulgarie, mais elle est incendiée par larmée grecque des maisons séculaires sont détruites, des fleuves de vin coulent dans les rues de la ville. La population grecque et turque de la ville s`expatrie et de 21 000 personnes restent 721, en 1934 512, et aujourdhui 250. Cependant lessor du tourisme vient de nos jours tempérer le déclin économique et démographique de la ville.

Curiosités:

La ville est déclarée réserve naturelle, culturel et historique, et aussi ville-musée à cause de sa situation non loin des phénomènes sableux uniques connus sous le nom pyramides de Melnik et à cause bien sûr de ses anciennes maisons blanches blotties les unes contre les autres sur les rives abruptes de la rivière Melnichka.

  • La maison Kordopoulova cest la maison du riche commerçant et viticulteur Manolis Kordopoulis, le monument sans doute le plus connu de Melnik et la plus grande maison style Éveil national en Bulgarie. Elle est construite en 1754 et possède des peintures murales, des vitrages et des boiseries exceptionels. On y peut visiter la cave, une cave typique de Melnik, creusée dans la roche, ou sont exposés les immenses tonneaux à vin que les visiteurs peuvent déguster sur place.

  • La maison Bolyarska (en ruines) un tres précieux monument architectural du Bas Moyen-Age datant du XIIIe siècle, considérée comme la plus ancienne maison en Bulgarie.

  • La maison Pachova construite en 1815. En ce moment elle est transformée en musée historique de la ville abritant une riche collection qui représente la vie quotidienne de la ville et les coutumes de la période de lÉveil national. Ici sont conservées unes des plus anciennes cloches du temps du despote Aleksi Slav.

  • L`église Saint Nicolas Thaumaturge construite au XIIIe siècle et est la principale église opérante de Melnik avec un statut de métropolie.

  • Le monastère Sainte Vièrge Spileotisse (Sainte Zona) il se trouve au dessus de Melnik dans le site Sainte Zona. Il est fondé par le despote Aleksi Slav, qui par une charte en 1220, lui donne le statut juridique de monastère royal et despotique.

  • Les ruines du monastère Saint Nicolas du XIIIe siècle

  • La forteresse de Slav - le château féodal du despote Aleksi Slav (1207-1230)

  • Le pont romain

  • Les vieux bains turcs

Alentours:

  • A 6 km au Nord-Est de Melnik se trouve le monastère de Rozhen Nativité de la Vièrge. Le monastère sinscrit dans un paysage fabuleux, dominé par les pyramides. Il est fondé en 1217, et, pendant son histoire séculaire, il est plusieurs fois incendié et pillé. Les bâtiments actuels du monastère datent du XIXe siècle, l`église est construite en 1600 et restaurée en 1732. Elle conserve des fresques, vitraux et sculptures sur bois uniques. Le révolutionnaire bulgare Yané Sandanski a passé ici les dernières années de sa vie et est enterré non loin du monastère.

  • La route vers le monastère de Rozhen passe par les pyramides de Melnik ce sont de singulières formations rocheuses et sableuse, sculptures naturelles aux formes et contours différents certains ressemblent à des meules de foin, dautres aux pyramides égyptiennes ou à des tours, ou bien à de géants champignons. Le site est classé "Phénomène naturel" en 1960. Il s'agit d'un terrain érodé par le vent et les pluies, composé de sols sableux, et qui au fil du temps s'est transformé en formes abruptes variées. Les 4 pyramides les plus impressionnantes se trouvent à proximité du village de Karlanovo. Notons que c'est un paysage qui est toujours en transformation