Villes
Blagoevgrad
Bulgaria


Situation: Blagoevgrad est la plus grande ville dans le Sud-Ouest de la Bulgarie. Elle est située au pied des versants Sud-Ouest de la montagne de Rila, le long de la rivière Blagoevgradska Bistritsa, dans la vallée de Strouma. La ville se trouve à 96 km de Sofia et à 85 km de la frontière bulgaro-grecque.

Population: Blagoevgrad compte 70 900 habitants.

Histoire: La naissance de la ville au IVe siècle est due à labondance des sources thermales chaudes dans la région. La ville fut fondée par les Thraces qui l'appelèrent Skaptopara. Daprès les historiens, le nom de la ville signifie "haut marché" (en bulgare moderne: Gorni pazar) et à l'époque elle était une forteresse très importante. En 238 les habitants de Scaptopara adressèrent une pétition à l'empereur romain Gordian III, le texte de laquelle révèle qu'à trois kilomètres du village, plusieurs fois par an, sorganisaient de grandes foires, pendant lesquelles toutes les ventes étaient libérées d'impôts. Après l'arrivée des tribus slaves la population de la cité diminua. Pas de témoignages sur la vie urbaine au cours des siècles suivants. Après l'invasion ottomane sur la péninsule balkanique au XIVe siècle, à l'emplacement de l'antique Scaptopara fut fondée une grande ville. Au XVIIe siècle, les moines du Monastère de Rila créèrent ici une école. Pendant la seconde moitié du XVIIIe et au début du XIXe, la ville se développa comme un centre artisanal et commercial dont le nom était Gorna Dzhumaya (le Haut Marché). Après le Traité de Berlin, Gorna Dzhumaya restée dans le cadre de l'Empire ottoman, devint un centre de la résistance contre les Ottomans. La ville fut libérée à la suite de la Première guerre balkanique de 1912. À partir de 1950, la ville prend le nom de Blagoevgrad, en l'honneur du grand socialiste bulgare Dimitar Blagoev. Blagoevgrad est actuellement un grand centre universitaire dans lequel se trouvent l'Université américaine de Bulgarie et l'Université du Sud-Ouest Neofit Rilski.

Curiosités:

  • Le Quartier Varocha a conservé l'atmosphère de lépoque de lÉveil national bulgare avec des ruelles en pente, grossièrement pavées, bordées de belles maisons du XVIIIe siècle reconverties en cafés, restaurants ou galeries d'art. Au XVIIIe siècle c'était le seul quartier dont la population était chrétienne (environ 150 - 200 familles). À l'époque de lÉveil national le quartier Varocha était habité par plusieurs enseignants et intellectuels qui prirent part active dans le mouvement de libération de la Bulgarie.

  • Le Musée régional dhistoire présente une exposition contenant 116 000 objets. Une attention particulière doit être accordée à la collection unique de figurines cultuelles de l'époque préhistorique et aux découvertes archéologiques de l'époque des Thraces.

  • L'Église Présentation de Notre-Dame (Vavedenie Bogoroditchno) est une basilique à trois nefs, richement décorée par des peintres de l'École artistique de Bansko. Vers le milieu du XIXe siècle c'était l'une des plus belles et somptueuses églises de la région.