Villes
Kyustendil
Bulgaria


Situation: la ville de Kyustendil (prononcer Kϊoustendile) se trouve à 90 km au Sud-Ouest de la capitale Sofia. et a 22 km au NordEst de la frontière avec la République de Macédoine. A LEst de la ville coule la grande rivière Strouma.

Population: 40 640 habitants.

Histoire: Kyustendil est lune des plus anciennes villes en Bulgarie. Les terrains fertiles de la région et les sources chaudes ont attiré pendant lAntiquité les tribus thraces qui ont fondé le premier village à cet endroit pendant le Ve-VIe siècle av. J.-C. Les Romains ont transformé le village en une forteresse importante, en centre commercial et en station balnéaire en lui donnant le nom de Pautalia (Ier siècle). Au IVe siècle fut construite la forteresse de Hisarluka, réaménagée durant le règne de lempereur byzantin Justinien (527-565). Apres 553 le nom de Pautalia nest plus mentionné dans les documents. Le nom Velbazhd apparait dans lédit de lempereur byzantin Basile II (1019). La ville entre dans le territoire de la Bulgarie pendant le règne du tzar Kaloyan (1197-1207). De 1379 à 1395 le souverain féodal était Konstantin Dragache. Dès le milieu du XVe siecle les Turcs ont commencé à coloniser la ville. Au XVIe siècle la ville prend son nom actuel Kyustendil. Le nom de Kyustendil vient dailleurs des Turcs qui appelaient la ville Kostandinili (terre de Konstantin en turc le dernier seigneur chrétien de la ville sappelait Constantin Dragache).

De nos jours Kyustendil est un chef lieu et peut constituer une étape intéressante pour les touristes. Réputée pur ses thermes, qui attiraient déjà Thraces et Romains, la ville a plus de 40 sources deau minérale dont la température atteint 73.4 C avec un débit de 35 l/sek. Leau thermale qui est lúne des plus chaude du pays représente lune des richesses de la ville. Kyustendil dispose de quelque bains thermaux, dun centre de loisirs en plein air avec trois piscines couvertes, de plusieurs sanatoriums et stations de repos.

Leau thermale de Kyoustendil est recommandée pour le traitement des voies respiratoires, du système locomoteur, des maladies gynécologiques et autres.

Le climat est continental avec une influence méditerranéenne. Kyustendil est le centre d'une zone agricole avec des traditions dans le domaine de la culture fruitière, y sont cultives des cerisiers, des pruniers, des pommiers, des poiriers et etc. La ville et ses environs sont connus comme "le verger de la Bulgarie". Deux jours de juin sont consacrés à la fête des cerises. Il y a une exposition de diverses variétés de cerises avec un riche programme folklorique.

Curiosités:

  • Galerie dart Vladimir Dimitrov le Maître Né à Kyustendil, Vladimir Dimitrov (1892-1960) sinspira pendant toute sa vie des paysages de sa région natale et de la vie des paysans. Ses portraits de femmes avec, en arrière plan, un décor de fleurs et de fruits sont appelés les Madones bulgares . Cet artiste, qui travailla à New York en 1924 et fit lobjet dune rétrospective a Paris en 1975, sest fait connaitre par son style très personnel sinscrivant dans une tendance générale didéalisation de la vie rurale. La galerie dart Vladimir Dimitrov le Maître rassemble la plus riche collection de tableaux du Maitre ainsi que des œuvres dautres peintres originaires de la ville comme Stoyan Venev, Cyrile Tsonev et autres.

  • Le musée Dimitar Peshev aménagé dans une maison de style Eveil National Bulgare posée dans un enclos. Il honore la mémoire dun Juste (1894-1973), l homme qui défia la mort comme le rappelle une inscription en italien, pionnier du tourisme en Bulgarie, mais surtout homme politique : alors quil était vice-président du Parlement bulgare, il sopposa avec succès à la déportation des juifs de Kyustendil. La notoriété de Dimitar Peshev est principalement due au rôle qu'il joua pendant la guerre dans le sauvetage des juifs bulgares. Il est citoyen d'honneur de l'État d'Israël et s'est vu décerner à titre posthume la plus haute décoration bulgare, l'ordre de la Stara planina (1997).