Villes
Troyan
Bulgaria


Situation : Troyan est une ville dans le Nord de la Bulgarie, elle se trouve sur les rives de la rivière Béli Ossam, sur les versants nord du Balkan Central, à 160 km au Nord-Est de Sofia.

Population : 37 700 personnes

Histoire : Troyan est fondé au XVe siècle comme un petit village au commencement du défilé de Troyan. Il doit son nom à Via Trayana la voie romaine qui relie, pendant le Ier et le IIe siècle, le Danube à la Mer Égée. Au début de l`invasion ottomane c`est ici que trouvent refuge des Bulgares de la vallée du Danube, ainsi que des régions de Tchiprovtsi, Berkovitsa, Razlog et Ohrid. Pendant la première moitié du XIXe siècle, à Troyan fleurissent les arts locaux comme par exemple la poterie, qui plus tard se développera et dans la ville sera fondée l`unique en son genre école de céramique. Après la libération de la Bulgarie du joug ottoman, la ville de Troyan qui fut incendiée pendant linsurrection dAvril se rétablie complètement et, en quelques décennies, devient une ville prospère. En 1911 Troyan devient la troisième ville électrifiée en Bulgarie, après Sofia et Plovdiv.

Monuments :
  • Musée des arts populaires et des arts appliqués unique en son genre, situe en centre ville. L`exposition comprend des œuvres en céramique, sculptures sur bois, icônes, forgerie artistique, costumes locaux et tissus. Dans le musée on peut voir une maquette dune rue des arts locaux à Troyan du XIXe siècle, ainsi qu`un authentique atelier de poterie et de fabrication de baclitsa (sorte de gourde en bois ou en céramique) de la même période. Les objets les plus anciens dans l`exposition sont datés de la période X-IXe siècles av. J.-C. ce sont des objets provenant d`un nécropole thrace en tumulus découvert près de Troyan.

Alentours :
  • Le monastère de Troyan est est le troisième monastère en Bulgarie après le monastère de Rila et le monastère de Batchkovo. Il est situé au pied du versent nord du Balkan central, sur les rives de la rivière Tcherni Osam, près du village d`Orechak, à 10 km de Troyan. D`après les chroniques, le monastère est fondé en 1600 sur lemplacement de la cabane construite par un ermite quelques années après linvasion ottomane. L`ermite était aimé et respecté par les habitants qui prirent lhabitude de venir le visiter pour la prière ou pour des conseils. Plus tard il construit une église consacrée à la Sainte Vierge Marie. Comme la plupart des monastères bulgares, le monastère de Troyan a son icône miraculeuse et cest celle de la Sainte Vierges aux trois mains. Licône est appelée ainsi à cause d'une main coupée en bas du dessin, celle de Saint Jean de Damas. Selon la légende l`icône est le don d`un moine qui a vécu pendant un certain temps chez l`ermite de Troyan lors de son voyage du mont Athos vers la Valachie. Le monastère de Troyan est un haut lieu de la spiritualité bulgare. Les fresques de léglise du monastère comptent parmi les chefs-d'oeuvre du célèbre peintre Zahari Zograf. Le décor du Balkan y est magnigique.

Traditions :
La fête de la prune et de l`eau-de-vie de prunes est l`une des fêtes les plus attractives dans la région. Elle est organisée une fois par an, à la fin du mois de septembre. Beaucoup de dégustateurs y participent, on y organise un concours pour la meilleure eau-de-vie. Les gagnants reçoivent des certificats et des médailles en forme de prune.