Villes
Kazanlak
Bulgaria


Situation : Kazanlak se trouve au pied du Balkan, dans la partie orientale de la fameuse Vallée des Roses. Cest la capitale des roses. Depuis des siècles on y cultive la rose de Damas (Rosa damascena) dont on produit la précieuse essence de roses largement utilisée dans la parfumerie. La ville est située à 194 km à l'Est de Sofia, à 185 km à l'Ouest de Burgas et à 36 km au Nord-Ouest de Stara Zagora.

Population : Avec ses 54 146 habitants, Kazanlak est la deuxième ville dans la région de Stara Zagora de par sa population. Ses habitants sont pour la plupart chrétiens orthodoxes, quoique dans la ville il y a des petites communautés de catholiques de rite oriental et de musulmans.

Histoire : Aux VIe - Ve siècles avant J.-C. à 5 km à l'Est de Kazanlak est fondée la cité thrace Seuthopolis (Sevtopolis) devenue plus tard capitale du Royaume des Odrysses - une riche civilisation thrace qui peuplait le bassin fluvial de la rivière Tundja. Aujourd'hui, les vestiges de cette cité antique se trouvent sous les eaux du barrage Koprinka. Les archéologues ont mis au jour 12 tombeaux de cette époque dont le plus célèbre est connu sous le nom Tombeau de Kazanlak. Au fil du temps, la région de l'actuel Kazanlak est occupée tour à tour par des envahisseurs grecs, celtes et perses, ensuite elle est intégrée dans l'Empire romain. De nombreuses trouvailles archéologiques de l'époque romaine sont découvertes dans la Vallée des roses. Elles témoignent qu'on cultivait déjà la rose dans cette région pendant l'Antiquité. Pline le Jeune décrit dans son ouvrage plus de 20 espèces de roses en appelant l'une des espèces Rose de Thrace. La rose est gravée sur l'une des monnaies antiques thraces découvertes dans cet endroit. La contrée de Kazanlak entre dans les limites du Premier empire bulgare en 815 lorsque le khan Omourtag signe une paix de trente ans avec Byzance.

La ville d'aujourd'hui prend naissance à la fin du XIVe siècle. Jusqu'à la fin du XIXe siècle, Kazanlak est connue avant tout comme le centre de production d'essence de roses et de fabrication de chaudrons et dhabits traditionnels. Le climat favorable à la culture de la rose oléifère importée de l'Inde par la Perse, la Syrie et l'Asie Mineure, n'existe que dans la région de Kazanlak et de la ville voisine de Karlovo. Ainsi, la ville devient le centre de culture de roses dès le XVIIIe siècle, l'huile de rose de Kazanlak acquiert rapidement une réputation internationale et remporte des médailles d'or aux foires de Londres, Philadelphie, Paris, Milan et Anvers.

En 2004 le professeur darchéologie Gueorgui Kitov découvre près de Kazanlak le masque funéraire en or du roi thrace Térès Ier et la tête de bronze du roi Seuthès III. Les découvertes archéologiques du professeur Kitov, le Tombeau thrace, l'antique ville de Seuthopolis et bien d'autres monuments historiques font de Kazanlak et de ses environs une destination touristique des plus appréciées aussi bien par les Bulgares, que par les touristes étrangers.

Curiosités :
Kazanlak est une destination touristique très attrayante. Ici se trouvent le Tombeau thrace le plus grand et le mieux préservé en Bulgarie, inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO et le musée de la Rose. Aux environs de la ville se situent plusieurs sites intéressants: la cité antique de Seuthopolis, la Vallée des Rois thraces, etc.

  • Le Tombeau thrace de Kazanlak est un tombeau à coupole construit en briques qui fait partie d'une grande nécropole située à proximité de l'ancienne cité thrace Seuthopolis. C'est le tombeau le mieux préservé de l'époque thrace. Il date de la fin du IVe siècle avant J.-C. Depuis 1979, le site est inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. La notoriété mondiale du Tombeau de Kazanlak est due à ses belles peintures murales parfaitement conservées qui sont un magnifique témoignage de la peinture de l'époque hellénistique. À cause de la valeur exceptionnelle des fresques, l'accès des touristes au tombeau original est strictement limité, afin de garantir les conditions requises pour leur conservation. À proximité de l'original a été aménagée une copie exacte du Tombeau et cest elle qui est ouverte aux visiteurs du site.

  • Le Musée régional d`histoire Iskra de la ville est créé en 1901 et c'est l'un des plus vieux dans le pays. Son exposition comprend 70 000 objets. En 1930 Dimitar Hristov Tchorbadjiiski - Tchoudomir, écrivain renommé, peintre et homme publique, est nommé directeur du musée. Actuellement le musée comporte cinq sections thématiques.

  • Galerie des beaux arts (qui partage le même bâtiment avec le Musée historique) cest l'une des plus anciennes et des plus riches dans le pays, puisque Kazanlak est la ville natale de peintres éminents tels Detchko Ouzounov, Nenko Balkanski, Ivan Milev, Tchoudomir, etc. La Galerie présente une collection d'icônes et de gravures datant de lépoque de lÉveil national de même qu'une petite collection d'œuvres des arts décoratifs et appliqués. Les maisons natales de Nenko Balkanski et de Detchko Ouzounov qui contiennent des œuvres exceptionnelles sont des filiales de la Galerie.

  • L'ensemble ethnographique Koulata se trouve dans le plus vieux quartier de la ville du même nom. L'exposition ethnographique est arrangée dans deux maisons restaurées représentant deux types d'habitations: maison paysanne de type balkanique de la fin du XIXe siècle et maison de ville du milieu du XIXe siècle avec l'aménagement et l'ornementation reflétant le mode de vie de l'époque.

  • Le Musée de la rose est unique en son genre en Bulgarie comme à l'étranger et est créé en 1969. L'exposition présente la rose de Kazanlak et l'histoire séculaire de la culture de roses en Bulgarie.

  • Festival de la rose - Le premier weekend du mois juin, à Kazanlak a lieu le Festival de la rose. La rose bulgare est le symbole du pays. Lessence de rose bulgare est la meilleure au monde. Elle est utilisée essentiellement dans la parfumerie de luxe française. Les roses utilisées pour produire de lessence de rose sont cueillies en mai et au début de juin, tôt le matin, avant la tombée de la rosée. Il faut 3000 kg de fleurs de rose pour la production d 1 kg dhuile de rose. Lhuile de rose est plus cher que lor, mais ce nest pas son prix qui est le plus important. Lhuile de rose cest une des emblèmes de la Bulgarie, cette rose nexiste quen Bulgarie et même pas dans tout le pays mais seulement dans les régions des villes de Kazanlak et de Karlovo à cause des conditions climatiques spécifiques que lon y trouve. Pendant le Festival de la rose à Kazanlak on représente la cueillette de la rose et lextraction de lessence dans une ambiance authentique. On fait la fête, les gens chantent, dansent et organisent des processions. Le festival dure deux ou trois jours. Des jeunes filles et des jeunes hommes en costumes traditionnels accueillent les invités du festival avec des guirlandes de fleurs de rose. On élit la reine Rose la plus jolie jeune fille du festival. On fait goûter aux invités la banitza traditionnelle, la confiture de roses et la liqueur de roses. Des milliers de touristes de tous les coins du monde accourent chaque année à Kazanlak le premier weekend du mois de juin pour prendre part aux festivités.

Alentours :
  • Le Monument Shipka se trouve à 12 km au Nord-Ouest de Kazanlak. Il est édifié sur le sommet du même nom en l'honneur des volontaires bulgares et des soldats russes qui ont péri pendant la guerre russo-turque (dite de Libération) en 1877 - 1878. Le monument dune hauteur de 31,5 m est accessible par 894 marches. À l'entrée centrale se dresse un lion de bronze. À l'intérieur, au rez-de-chaussée se trouve le sarcophage contenant les ossements des héros tombés dans les combats épiques. Les 7 autres étages abritent une exposition relatant l'héroïsme des volontaires bulgares et des soldats russes lors de la défense de Shipka qui dura 5 mois et se solda par une bataille décisive gagnée par les Russes. L'exposition comprend une riche collection de décorations, médailles, armes, photographies et autres documents.