Villes
Svilengrad
Bulgaria


Situation : La ville de Svilengrad est située sur les deux rives de la rivière Maritza, entre la montagne de Sakar (au Nord-Est) et les Rhodopes orientales (au Sud-Ouest). La ville se trouve à 300 km de Sofia, à 150 km de Plovdiv, à 2 km de la frontière avec la Grèce et à 14 km au Nord-Ouest de la frontière avec la Turquie.

Population : 20 000 habitants

Histoire: Les traces les plus anciennes d'habitations dans cette contrée datent du Néolithique et du Chalcolithique. Pendant l'âge du bronze et l'âge du fer les terres autour de Svilengrad étaient peuplées par la tribu thrace des Odrysses. Les archéologues mirent au jour des vestiges d'habitations, de temples tumulaires, de sanctuaires, de dolmens et dautres monuments de l'époque thrace.

Les Romains y laissèrent aussi des témoignages dignes dintérêt. À proximité de lactuelle ville de Svilengrad ils établirent les stations riveraines Ramis et Burdipta. Sur la colline Hissarlak ils construisirent une forteresse dont les restes sont encore visibles. Autour delle apparaît une petite localité mentionnée dans les sources écrites sous le nom de Bourenis (Bourdipto).

Étant un carrefour animé, la région fut un lieu de conflits militaires incessants même après la constitution de l'État bulgare. En 1205 dans la région non loin d'ici eut lieu l'une des plus grandes bataille de l'histoire médiévale bulgare pendant laquelle larmée du tsar Kaloyan obtint une victoire décisive contre l'armée de la Quatrième croisade commandée par l'empereur Baudouin, invincible jusqu'à ce moment.

Cependant, la conquête de la Bulgarie par l'Empire ottoman détermine le destin historique de la région de Svilengrad pendant une longue période.

Les origines de la ville moderne remontent à 1529 lorsque Mustafa pacha, grand vizir du sultan Soliman I le Magnifique, construisit un pont sur la Maritza autour duquel s'établit la nouvelle localité. À l'époque de lÉveil national la ville fut un carrefour de rencontres de révolutionnaires éminents et dhommes de lettres bulgares. La ville fut libérée en 1878, mais après le traité de Berlin elle resta sous l'autorité de l'Empire ottoman. Pendant la Première guerre balkanique (1912) près de Svilengrad fut aménagé un aéroport et, pour la première fois dans l'histoire militaire de lhumanité, cest l'armée bulgare qui utilisa les avions à des buts militaires. En septembre 1913 la ville est libérée et intégrée dans les limites de la Bulgarie. Elle prend le nom de Svilengrad (de svila qui veut dire soie), un nom suggéré beaucoup plus tôt, en 1874, par Petar Stanchov - enseignant et homme de lettres illustre de lÉveil national bulgare.

Curiosités :

  • Le pont sur la rivière Maritza bâti presque entièrement en pierre, est le seul élément entièrement préservé dun ensemble architectural composé dun caravansérail, dune mosquée, dun marché et dun hammam.

  • L'église de la Sainte Trinité (Sveta Troïtsa) est édifiée en 1834 grâce à des donations. En 1913, l'église est entièrement détruite lors de l'incendie et la dévastation de la cité et plus tard elle est construite de nouveau. En 1847 auprès de l'église fut établie la première école laïque de la ville.

Alentours:

  • Le célèbre Tombeau thrace de Mézek est situé à 13 km à l'Ouest de Svilengrad et à 74 km au Sud-Est de Haskovo. Cest l'un des plus vastes et des plus intéressants tombeaux à coupole de type mycénien en Thrace, datant du IVe siècle avant J.-C. À l'intérieur furent découvertes plusieurs offrandes funéraires en or, en bronze, en fer, en verre et en céramique. L'une des trouvailles les plus intéressantes cest la magnifique statue en bronze d'un sanglier datant de la seconde moitié du IVe siècle avant J.-C. D'après les spécialistes, cest le tombeau dun riche seigneur thrace local.

  • La forteresse médiévale près du village de Mézek st l'une des mieux préservées en Bulgarie. Ses remparts cernent une superficie d'environ 0,65 ha et ont la forme d'un quadrilatère irrégulier. La protection de la forteresse est assurée par neuf tours de surveillance. La forteresse date de la fin du XIe - début du XIIe siècles, elle est probablement construite sous le règne de l'empereur Alexis I Comnène. La forteresse fut utilisée jusqu'à la conquête de la région par les troupes ottomanes.

  • La forteresse Boukelon se trouve près du village de Matotchina, à la frontière bulgaro-turque. C'était le lieu de protection le plus proche d'Edirne. Avtuellement cest l'une des constructions militaires les mieux préservées dans le pays. Construite à l'époque romaine, elle fut reconstruite plusieurs fois pendant les siècles. Pendant la domination turque la forteresse perd son importance et est peu à peu abandonnée.

  • L'église rupestre près du village Mihalitch est la seule en Bulgarie à avoir un plan triconchal. Elle fut creusée dans un rocher calcaire, son espace intérieur étant modelé sur plan cruciforme à coupole. On considère qu'elle serait érigée au Xe siècle. Les églises rupestres, les ensembles monastiques et les gites dermites furent taillés dans la roche par les moines et les ermites ainsi que par les fidèles de différentes hérésies répandues à l'époque.

  • L'église rupestre près du village Matochina datée du Xe siècle est taillée dans une colline rocheuse. Elle présente l'aspect d'une pièce rectangulaire voûtée; à l'intérieur sont découvertes des traces de tombes creusées dans le rocher.